Bulletin numéro 7 (décembre 1987)

 

  • L'habitat à Malonne (4) : décidément M. Awoust a beaucoup à nous dire à ce sujet. (M. Awoust).

  • Le premier registre communal : commencé avec solennité le lundi, 17 août 1795, pardon : le décadi 30 thermidor an III de la République, jour consacré à l'industrie. Portaient-ils, comme ils en avaient le droit une écharpe tricolore ? On retrouve les noms des édiles, Malonnois de vieille souche, qui manifestement n'ont pas l'habitude de manier la plume d'oie. On a choisi comme secrétaire Charles Bachelet dont l'écriture atteint presque à la calligraphie. (G. Thiry).

  • Le Fort de Malonne pendant la guerre de 1914-1918 (Chr. Monjoie).

  • Une de nos plus belles cartes postales anciennes : la vesprée au Malpas et une photo actuelle du même point de vue. (G. Thiry)

  • Une classe de l'externat Saint-Berthuin : À cette époque, 1913, l'externat se trouvait dans la Navinne. Ce n'était d'ailleurs pas sa première implantation : dans la rue du Fond, une porte murée indique l'endroit par où les externes gagnaient leurs classes. La photo est commentée par M. Awoust que l'on voit, âgé de 7 ans.

  • Un objet insolite : destiné à baguer les pigeons.

  • Quelques-unes des plantes vénéneuses de notre village (J-M. Lambert)

  • Les Malonnois en Amérique : Ernest Lessire confronté à une question d'héritage. Il devint militaire et servit en Europe à la guerre 14-18. Il fut inhumé au Memorial Bridge. Le drapeau qui recouvrit l'affût de canon qui transportait son cercueil fut envoyé à Malonne et est conservé dans sa famille maternelle, chez madame Denis.

  • Une polémique d'antan (M. Awoust).

  • Le CHAM en voyage. (G. Thiry)


retour à l'index